Formule 1.

Retrouvez les temps forts de la Formule 1.

Classement Pilotes


Classement des Pilotes

Classement Pilotes


Classement des Pilotes

Découvrez le classement de Valtteri Bottas et son coéquipier Lewis Hamilton, Champion du Mondes des Pilotes 2017 :

  • 1er L. Hamilton / Mercedes-AMG PETRONAS Motorsport : 346 Points

  • 2 ème S. Vettel / Ferrari : 276 Points

  • 3 ème K. Räikkönen / Ferrari : 221 Points

  • 4 ème V. Bottas / Mercedes-AMG PETRONAS Motorsport : 217 Points

Lewis Hamilton & Valtteri Bottas En Formule 1

Actualisé au 21/10/2018

Classement Constructeurs


Classement des Constructeurs

Classement Constructeurs


Classement des Constructeurs

Retrouvez le classement de l'écurie Mercedes-AMG PETRONAS Motorsport de la saison 2018.

  • 1er Mercedes-AMG PETRONAS Motorsport : 563 Points

  • 2ème Ferrari : 497 Points

  • 3ème Red Bull Racing : 337 Points

Mercedes-AMG PETRONAS Motorsport en Formule 1

Actualisé au 21/10/2018

Grand Prix


Grand Prix

Grand Prix


Grand Prix

  • Grand Prix des Etats-Unis

    Grand Prix des Etats-Unis (21/10/2018)

    Grand Prix des Etats-Unis

    Grand Prix des Etats-Unis (21/10/2018)

    La première course du Championnat du Monde de Formule 1 organisée aux États-Unis se déroula sur le circuit international de Sebring en 1959 avant d’être transférée au circuit international de Riverside en Californie en 1960, puis de trouver enfin un site d’accueil permanent à Watkins Glen de 1961 à 1980. Brièvement de retour sur le circuit urbain de Phoenix pour les saisons 1989 et 1991, l’épreuve fut organisée sur le légendaire circuit d’Indianapolis entre 2000 et 2007. Entre 1976 et 1988, différents autres sites américains furent également intégrés au calendrier de Formule 1. Le Grand Prix de Long Beach fut le premier en 1976, faisant des États-Unis la première nation depuis l’Italie en 1957 à organiser deux Grands Prix pendant la même saison.

    Le Grand Prix des États-Unis Ouest, appelé ainsi pour le distinguer du Grand Prix des États-Unis Est organisé à Watkins Glen, a été maintenu jusqu’en 1983. Le Grand Prix du Caesar’s Palace à Las Vegas commença en 1981, mais ne dura que deux ans et en 1982, le premier Grand Prix de Detroit fut organisé. Les États-Unis accueillirent ainsi trois courses de Formule 1 cette année-là. Le Grand Prix de Detroit n’eut lieu que jusqu’en 1988 et une édition unique du Grand Prix de Dallas se déroula en 1984.

    La saison 2012 de Formule 1 vit le retour des États-Unis au calendrier pour la première fois depuis 2007 avec un tout nouveau site à Austin, au Texas. Le Circuit des Amériques (COTA) est le premier circuit construit spécialement aux États-Unis pour les Grands Prix et fut officiellement ouvert le 21 octobre 2012 par l’ambassadeur du COTA et le champion du monde de Formule 1 de 1978, Mario Andretti.

  • Grand Prix du Mexique

    Grand Prix du Mexique (28/10/2018)

    Grand Prix du Mexique

    Grand Prix du Mexique (28/10/2018)

    Comme son nom l’indique, l’histoire de l’Autodromo Hermanos Rodriguez de Mexico est liée à celle des frères Ricardo et Pedro Rodriguez. C’est l’apparition du premier sur la scène automobile en 1961, à l’âge d’à peine 19 ans, qui déclencha la décision de construire un circuit de cinq kilomètres dans le parc public Magdalena Mixhuca dans l’Est de la ville. Ce fut ensuite le succès du second cette même décennie qui favorisa le développement d’un incroyable soutien national pour ce sport. Cependant, l’histoire des frères Rodriguez fut également tragique. La course de Formule 1 prévue sur le nouveau circuit en 1962 ne fut pas organisée, mais une épreuve hors championnat s’y déroula et les écuries se présentèrent sur le circuit à la fin octobre.

    Malheureusement, Ricardo Rodriguez fut tragiquement tué dans un accident lors des qualifications. Les fans mexicains furent anéantis, mais découvrirent rapidement un nouveau héros, son petit frère Pedro. Déjà reconnu dans la compétition automobile internationale, Pedro ne prit le départ de sa seconde course de Formule 1 que pour le premier Grand Prix du Mexique en 1963. Il était classé dans les 10 premiers quand des problèmes de suspension le forcèrent à abandonner.

    L’année suivante suscita une grande excitation. Le Mexique accueillit une lutte pour le titre entre trois pilotes qui s’est finalement résolue, après une course tendue du début à la fin et un renversement de dernière minute, par la victoire de John Surtees. Le Britannique devint, et reste, le seul homme à remporter le Championnat du Monde sur deux roues et quatre roues. Le Grand Prix de Mexico devint la dernière course de saison traditionnelle à la fin des années 1960, mais alors que Pedro remporta une première victoire en Formule 1 en 1967, le succès à domicile continua de lui échapper, car Richie Ginther, Surtees, Clark, Graham Hill, Denny Hulme et Jacky Ickx triomphèrent successivement jusqu’aux années 1970.

    La victoire de ce dernier marqua également la dernière course organisée au Mexique pendant plus de 10 ans. Deux ans plus tard, Pedro perdit la vie dans une course automobile en Allemagne. Ce n’est qu’en 1986 que la course automobile revint dans la ville de Mexico. Dirigé par Jose et Julian Abed, le site fut redessiné et le circuit légèrement modifié, incluant désormais un nouveau virage et une portion en épingle raccourcie. Le site reste d'une grande difficulté, sans compter le virage final de Peraltada. L’altitude élevée demeura très exigeante pour les moteurs, tandis que la surface rugueuse était très difficile à maîtriser, ce qui devint un problème croissant au cours des années qui suivirent.

    L’année 1992 vit l’organisation du dernier Grand Prix sur ce circuit qui accueillit encore un certain nombre de championnats nationaux et internationaux les années suivantes. Un retour sur le calendrier de Formule 1 fût décidé pour la saison 2015. Le site a été amélioré et l’intégralité de la surface de la piste a été refaite. Des modifications ont également été apportées à certains virages, notamment le légendaire virage de Peraltada.

  • Grand Prix du Brésil

    Grand Prix du Brésil (11/11/2018)

    Grand Prix du Brésil

    Grand Prix du Brésil (11/11/2018)

    En 1938, une grande parcelle de terrain à São Paulo fut achetée par deux promoteurs immobiliers locaux qui souhaitaient construire un grand ensemble de logements. Il apparut toutefois rapidement qu’une partie du terrain ne convenait pas à la construction d’habitations, il fut donc décidé de construire à la place un circuit de course, Interlagos. Lorsque le héros local, Emerson Fittipaldi, commença à remporter des victoires dans les années 1970, un Grand Prix du Brésil fut de plus en plus demandé. En 1971 et 1972, Interlagos accueillit des courses non-inscrites au championnat, avant de recevoir sa première épreuve du Championnat du Monde de Formule 1 en 1973.

    Le circuit porta chance à plusieurs pilotes locaux dans les années 1970, notamment José Carlos Pace, qui remporta son unique Grand Prix sur cette piste, dans son propre pays. Après sa mort, le circuit fut rebaptisé circuit José Carlos Pace. Le Grand Prix du Brésil fut par la suite déplacé à Rio en 1978, pour une saison, puis pendant une longue période à partir de 1981. Cependant, un programme de redéveloppement de 15 millions de dollars fut accepté pour ce circuit et la course revint à São Paulo en 1990 où elle est organisée depuis.

  • Grand Prix d'Abu Dhabi

    Grand Prix d'Abu Dhabi (25/11/2018)

    Grand Prix d'Abu Dhabi

    Grand Prix d'Abu Dhabi (25/11/2018)

    L’un des joyaux du royaume d’Abu Dhabi, le circuit de Yas Marina long de 5,554 kilomètres, accueillit le premier Grand Prix du pays en 2009. Cet événement marqua la première course de Formule 1 au crépuscule. Un puissant éclairage permet ainsi aux pilotes d’appréhender au mieux la piste lors du lever du soleil. Conçu par Hermann Tilke, le circuit comporte neuf virages à droite, 12 virages à gauche et est l’un des rares sites sur le calendrier à organiser des courses dans le sens inverse d’une aiguille d’une montre. La piste possède également un certain nombre de caractéristiques uniques parmi les circuits du calendrier puisqu’elle est située le long de la marina construite spécialement, sous l’hôtel cinq étoiles Yas Viceroy et à côté de la Sun Tower haute de 60 mètres.

  • Grand Prix d'Australie

    Grand Prix d'Australie (25/03/2018)

    Grand Prix Australie

    Grand Prix d'Australie (25/03/2018)

    Le Grand Prix d’Australie est la plus ancienne course automobile encore existante en Australie. Elle a en effet connu 77 éditions depuis son inauguration sur Phillip Island en 1928. Elle est présente au calendrier de Formule 1 depuis 1985, mais s’est également déroulée dans différents circuits en Australie avant d’être incluse dans le calendrier du Championnat du Monde.

    Hormis en 2006 et 2010, où ce fut le Bahreïn qui accueillit l’événement, le Grand Prix d’Australie ouvre le Championnat du Monde depuis qu’il a été transféré d’Adelaïde à Melbourne en 1996. Lorsque la compétition se déroulait sur le circuit urbain d’Adelaïde, elle clôturait la saison et fut le cadre de courses décisives en 1986 et 1994 dans la bataille pour le Championnat du Monde des pilotes.

    En 1992, Jeff Kennett fut élu Premier Ministre de l’État de Victoria et commença immédiatement à améliorer l’image de Melbourne. Le Grand Prix d’Australie se trouvait en haut de sa liste et, à la fin de l’année 1993, il annonça que la course serait délocalisée vers un circuit urbain au Albert Park. La piste actuelle fut totalement dessinée en utilisant des routes publiques fermées à la circulation et, en 1996, le circuit accueillit sa première course comptant pour le Championnat du Monde de Formule 1.

  • Grand Prix de Bahreïn

    Grand Prix de Bahreïn (08/04/2018)

    Grand Prix de Bahreïn

    Grand Prix de Bahreïn (08/04/2018)

    Le Grand Prix du Bahreïn de 2004 fut la toute première épreuve du Championnat du Monde de Formule 1 FIA à se dérouler au Moyen-Orient. Situé à Sakhir, à 30 kilomètres au Sud-Ouest de la capitale de l’île, Manama, le circuit international du Bahreïn fut conçu par Hermann Tilke et comporte cinq tracés de piste au sein d’un même complexe. Démarrée en novembre 2002, la construction nécessita plus de 12 000 tonnes de pierre, dont un tiers de granit gallois qui fut choisi pour la surface de la piste en raison de ses excellentes qualités d’adhérence.

    Le tracé de 5,412 kilomètres offre une expérience de conduite unique du fait que la largeur de la piste varie à la fin des différentes lignes droites, permettant ainsi des trajectoires de courses diverses.

    Un tracé d’« endurance » modifié fut utilisé pour l’édition 2010, avec un départ complexe au virage quatre, portant le tour à 23 virages et 6,299 kilomètres. Le tracé d’origine fut toutefois préféré pour les neuf autres courses qui se déroulèrent sur le circuit. L’année 2010 fut également, avec 2006, l’une des deux années au cours desquelles le Bahreïn accueillit le Grand Prix d’ouverture de la saison.

  • Grand Prix de Chine

    Grand Prix de Chine (15/04/2018)

    Grand Prix de Chine

    Grand Prix de Chine (15/04/2018)

    Le circuit international de Shanghai a été conçu comme le circuit de course du nouveau millénaire et constitue la référence pour toutes les pistes modernes depuis sa première inscription au calendrier de Formule 1 en 2004. Dessiné par Hermann Tilke et Peter Wahl, le tracé de 5,451 kilomètres a la forme du caractère chinois « shang » qui signifie « élevé » ou « supérieur ». D’autres symboles apparaissant dans l’architecture proviennent de l’Histoire chinoise. C’est le cas des bâtiments de l’écurie qui ont une forme de pavillons suspendus au-dessus d’un lac aménagé ressemblant ainsi au jardin ancien du Yuyan à Shanghai.

    La course se distingue par ses changements d’accélération et de décélération dans différents virages sinueux ce qui en fait un circuit très exigeant pour le pilote, ainsi que pour la voiture. Elle comporte également des lignes droites très rapides qui offrent des possibilités de dépassement cruciales. La tribune principale, comptant 29 000 sièges, permet de voir près de 80 % du circuit.

  • Grand Prix d'Azerbaïdjan

    Grand Prix d'Azerbaïdjan (29/04/2018)

    Grand Prix d'Azerbaïdjan

    Grand Prix d'Azerbaïdjan (29/04/2018)

    Pour la seconde fois de son histoire, l’Azerbaïdjan accueille un Grand Prix ! Ce circuit a été imaginé au cœur de Bakou par l’architecte Hermann Tilke pour faire découvrir aux écuries et au public le meilleur de la capitale : un parfait mélange d’histoire et de modernité.

    Avec une longueur de 6 kilomètres et 20 virages, la course emmènera les pilotes du cœur historique de la ville, en passant devant la résidence présidentielle, pour finir par le littoral bordé par la mer Caspienne. De plus, avec sa grande ligne droite et une vitesse de pointe maximum estimée à 340 km/h, ce circuit s’annonce comme l’un des plus rapides du calendrier. 

    Tout cela nous promet une course palpitante pour le plus grand plaisir des pilotes et de tous les passionnés de Formule 1 !

  • Grand Prix d'Espagne

    Grand Prix d'Espagne (13/05/2018)

    Grand Prix d'Espagne

    Grand Prix d'Espagne (13/05/2018)

    Le Grand Prix d’Espagne est l’une des plus anciennes courses du calendrier et a fêté son centenaire en 2013. Elle est régulièrement présente au Championnat du Monde de Formule 1 depuis 1968, sur différents circuits.

    Entre 1968 et 1975, Jarama accueillit la course les années paires et les années impaires étaient réservées à Montjuic jusqu’à ce que des événements tragiques sur ce dernier site entraînent le transfert permanent de l’épreuve à Jarama à partir de 1976. La course fut supprimée à partir de 1981 jusqu’à ce que le maire de Jerez commande un nouveau circuit de course pour promouvoir le tourisme dans sa ville. La piste fut terminée à temps pour le Championnat du Monde de 1986 et accueillit la course jusqu’en 1990.

    Construit dans le cadre du programme de développement pour les Jeux olympiques de 1992, le Circuit de Barcelona-Catalunya (anciennement connu sous le nom de Circuit de Catalunya) fut achevé à temps pour le Grand Prix d’Espagne de 1991 et fait depuis partie du calendrier de la Formule 1, tant comme site d’essai que comme circuit de course.

  • Grand Prix de Monaco

    Circuit de Monaco (27/05/2018)

    Grand Prix de Monaco

    Circuit de Monaco (27/05/2018)

    Le circuit de Monaco fut l’un des sept à avoir accueilli une course du tout premier Championnat du Monde de Formule 1 en 1950 et fait chaque année partie du calendrier des compétitions depuis 1955. Depuis cette époque, le circuit a très peu changé. De légères modifications ont été apportées en 2003, notamment une nouvelle entrée, plus douce, dans l’épingle de la Rascasse.

    D’autres changements sont intervenus en 2004, avec une nouvelle zone de stands et une augmentation de la capacité d’accueil des spectateurs. Hormis ces modifications mineures, le circuit n’a globalement pas changé depuis le premier Grand Prix qui s’y est déroulé en 1929 (précédant le Championnat du Monde de Formule 1).

    Pour gagner le Grand Prix de Monaco, il est nécessaire d’avoir une conduite de précision, de bénéficier d’une excellente technique et de faire preuve d’un courage à l’état pur. En effet, certains grands noms de la course automobile ont terminé la compétition dans les barrières de Monaco. Le circuit, encadré de barrières de sécurité Armco, ne laisse aucune place à l’erreur et exige plus de concentration qu’aucune autre piste de Formule 1.

  • Grand Prix du Canada

    Grand Prix du Canada (10/06/2018)

    Grand Prix du Canada

    Grand Prix du Canada (10/06/2018)

    Au cours des années 1960, le Grand Prix du Canada était organisé sur deux sites différents : le Motorsport Park (dans la partie anglophone du pays) et le Mont-Tremblant (au Québec), en alternance, une année sur deux. Cependant, en 1970, le circuit de Mont-Tremblant fut jugé trop dangereux et la course s’est par la suite déroulée chaque année au Motorsport Park.

    En 1977, les Québécois, motivés par le succès du héros local, Gilles Villeneuve, décidèrent de créer un circuit automobile. Construire un nouveau circuit constituait un réel challenge en raison de la météo capricieuse et des contraintes budgétaires. Leur solution fut simple et efficace. Sur l'île Notre-Dame, ils relièrent toutes les routes et en firent un circuit.

    Après avoir dépensé 2 millions de dollars pour rendre le circuit conforme aux normes de la Formule 1, la première course se déroula en octobre 1978. Gilles Villeneuve, qui n’avait pas encore gagné de course en Formule 1, remporta une victoire mémorable dans sa province natale. A la suite de sa mort tragique en 1982, le circuit fut rebaptisé Circuit Gilles Villeneuve en son honneur. Ce circuit alterne des longues lignes droites et des virages très serrés, rendant ainsi la course trépidante pour les pilotes comme les spectateurs.

  • Grand Prix de France

    Grand Prix de France (24/06/2018)

    Grand Prix de France

    Grand Prix de France (24/06/2018)

    Le Grand Prix de France fait son grand retour en Formule 1 en cette nouvelle saison 2018. En effet après s'être déroulé de 1991 à 2008 au circuit de Magny-Cours, le Grand Prix de France ne faisait plus partie du calendrier annuel. Après plusieurs tentatives d'organisation du Grand Prix de France en Île-de-France, c'est finalement le Circuit Paul Ricard dans le Var qui a été choisi avec un contrat de 5 ans. Les derniers Grand Prix organisés au Circuit Paul Ricard de 1988 à 1990 ont été remportés par le français Alain Prost sur McLaren-Honda et Ferrari ensuite. Le Circuit Paul Ricard se caractérise par sa longue ligne droite du Mistral et un tracé long de 5,861 km.

  • Grand Prix d'Autriche

    Grand Prix d'Autriche (01/07/2018)

    Grand Prix d'Autriche

    Grand Prix d'Autriche (01/07/2018)

    L’histoire du Grand Prix d’Autriche remonte aux années 1950 avec la création d’un circuit dans la ville de Zeltweg par un groupe local d’amateurs de courses automobiles. La première compétition s’y est déroulée en 1958 et d’autres courses de Formule 1 hors championnat y ont été organisées en 1961 et 1963. Zeltweg a accueilli une manche du Championnat du Monde en 1964, mais n’est apparue sur le calendrier des courses que cette seule année.

    Le succès grandissant du héros local, Jochen Rindt, et l’intérêt croissant pour ce sport en Autriche ont cependant permis de disposer de fonds pour la construction d’un circuit sur mesure. C’est ainsi qu’est né l’Österreichring qui a connu sa première course de Formule 1 en 1970.

    C’était l’un des circuits les plus rapides du calendrier, une piste qui représentait une véritable épreuve pour l’homme et la machine. Cependant, après de nombreux accidents sur une ligne de départ étroite, des discussions houleuses avec des agriculteurs locaux à propos du stationnement des véhicules et la montée d’un sentiment de dangerosité concernant le circuit, celui-ci a finalement été retiré du calendrier en 1987. La piste a progressivement été laissée à l’abandon jusqu’à ce que la société de télécommunications autrichienne fournisse les fonds pour réhabiliter le site, ramenant la Formule 1 en Autriche en 1997. Le circuit A1-Ring continua d’accueillir des Grands Prix pendant les six années qui suivirent avant d’être de nouveau retiré du calendrier après la course de 2003.

    Le circuit changea encore de nom pour devenir le Circuit de Spielberg, puis le Red Bull Ring après son rachat par le directeur de l'entreprise autrichienne, Dietrich Mateschitz, en 2005. Il a été entièrement rénové et a réouvert en 2011, avant de faire sa réapparition au calendrier en 2014. Vallonné, pourvu de deux longues lignes droites et de seulement neuf virages, il est atypique et donne la prime à la vitesse.

  • Grand Prix de Grande-Bretagne

    Grand Prix de Grande-Bretagne (08/07/2018)

    Grand Prix de Grande-Bretagne

    Grand Prix de Grande-Bretagne (08/07/2018)

    Il existe un lien indéfectible entre la Grande-Bretagne et la Formule 1. Le Grand Prix de Grande-Bretagne est non seulement la plus ancienne course du calendrier, mais le pays est également le lieu de résidence de huit des onze écuries participant au championnat, parmi lesquelles l’écurie de Formule 1 Mercedes-AMG PETRONAS sur la base de Brackley qui, tout comme celle de Mercedes-AMG HPP à Brixworth, se situe à quelques kilomètres seulement du circuit. Le Grand Prix de Grande-Bretagne représente donc pour l’écurie l’une des trois courses à domicile, avec les Grands Prix d’Allemagne et de Malaisie.

    A l’origine, Silverstone était un aérodrome. A la fin de la 2ème Guerre Mondiale, Donington Park et le légendaire Brooklands étaient tombés à l’abandon et Silverstone a été choisi par le Royal Automobile Club pour accueillir le Grand Prix de Grande-Bretagne en 1948. Lorsque le Championnat du Monde de Formule 1 a été créé en 1950, la toute première manche a été organisée à Silverstone. Ensuite, en 1951, le bail a été transmis par le RAC au British Racing Drivers’ Club (BRDC) et d’importantes modifications ont été apportées.

    A partir de 1955, le Grand Prix de Grande-Bretagne s’est déroulé soit à Aintree, soit à Silverstone, mais au début des années 1960, Aintree est tombé en disgrâce et la course fut organisée alternativement à Silverstone et à Brands Hatch. En 1971, le British Racing Drivers’ Club (BRDC) a acheté la totalité des quelques 290 hectares sur lesquels se trouvait le circuit et a commencé à réaménager le tracé. D’autres modifications ont été apportées à la piste et aux installations en 1987, date à partir de laquelle le circuit est resté le seul site à accueillir le Grand Prix de Grande-Bretagne.

  • Grand Prix d'Allemagne

    Grand Prix d'Allemagne (22/07/2018)

    Grand Prix d'Allemagne

    Grand Prix d'Allemagne (22/07/2018)

    Le circuit original d'Hockenheim a été construit en 1939 en tant que piste d'essai à haute vitesse pour Mercedes-Benz, qui avait besoin d'un lieu de test. Long de près de huit kilomètres, il était formé de deux longues lignes droites courbées.

    Lorsque la guerre a éclaté, la construction a été arrêtée et dans les années d'après-guerre, le Nürburgring est devenu le théâtre de la course de Formule 1 en Allemagne, tandis qu'Hockenheim accueillait certains événements plus petits. Quand un plan pour construire une autoroute à travers le circuit a été approuvé, le gouvernement a fourni à Hockenheim une immense compensation financière. Cet argent a été utilisé pour construire une nouvelle piste, le désormais célèbre Circuit de Hockenheim, qui traverse la forêt avant de rejoindre la magnifique section du stade autour de laquelle de grandes tribunes ont été érigées.

    Hockeinhem accueille le Grand Prix d’Allemagne une année sur deux en alternance avec le circuit du Nürburgring. Pour la saison 2018, le Grand Prix aura lieu à Hockenheim. Le circuit d’Hockenheim a quelque peu perdu de sa splendeur depuis qu’il a été redessiné en supprimant les grandes lignes droites dans la forêt, mais l’atmosphère du circuit reste tout de même fantastique.

    Et pourtant, sur ce même circuit se trouve la Parabolika, une longue section en ligne droite où chaque seconde compte. En effet, la ligne se termine sur un virage en épingle où il sera possible de doubler les concurrents qui y ralentissent.  Attention tout de même puisqu’en plus d’une très bonne accélération de pointe, les pilotes auront besoin d’une bonne stabilité au freinage et d’une traction optimale pour accélérer en sortie de virage s’ils souhaitent réussir leur dépassement à ce niveau du circuit.

  • Grand Prix de Hongrie

    Grand Prix de Hongrie (29/07/2018)

    Grand Prix de Hongrie

    Grand Prix de Hongrie (29/07/2018)

    Le premier Grand Prix de Hongrie a eu lieu en 1936 sur une piste de cinq kilomètres aménagée au Népliget, un parc de Budapest. Cependant, les influences politiques et la guerre ont empêché ce pays d’accueillir des Grands Prix pendant cinquante ans. Au début des années 1980, des négociations sont intervenues avec l’Union Soviétique en vue d’organiser une course à Moscou. Toutefois, à l’été 1983, les responsables de la Formule 1 ont détourné leur attention de Moscou et se sont intéressés à la Hongrie, dont les instances nationales du sport souhaitaient replacer le pays sur la carte du sport automobile mondial.

    Une course dans les rues de Budapest a tout d’abord été suggérée, mais au final, il a été décidé de construire un tout nouveau circuit dans une vallée située à 19 kilomètres de la ville. Celle-ci fournissait aux spectateurs des points d’observation naturels et en 1985, les travaux du Hungaroring commencèrent. La piste fut ouverte en 1986 et accueillit son premier événement de Formule 1 en août de cette même année. Ce Grand Prix se révéla être un immense succès, comme en témoigne les 200 000 fans ayant assisté à cette compétition qui reste une course très appréciée dans le calendrier annuel.

  • Grand Prix de Belgique

    Grand Prix de Belgique (26/08/2018)

    Grand Prix de Belgique

    Grand Prix de Belgique (26/08/2018)

    Après la Première Guerre Mondiale, le triangle que composent les routes 32, 23 et 440 faisant le lien entre les villes de Spa-Francorchamps, Malmedy et Stavelot devient le tracé originel du circuit automobile de Spa-Francorchamps. Sous l’impulsion du chevalier Jules de Thier, du baron Joseph de Crawhez et du coureur automobile Henri Langlois van Ophem, la ville de Spa, point de départ de courses automobiles par le passé, allait accueillir son circuit. Le Grand Prix Motos de 1921 inaugura ce tracé avant qu'il ne devienne l'hôte de courses automobiles grâce au Grand Prix d’Europe en 1925. En 1939, le virage de l’ancienne douane est supprimé pour être remplacé par une bretelle qui deviendra mythique, propice aux vitesses élevées : le Raidillon (aussi connu sous le nom de virage de l’Eau Rouge).

    1950 voit l’arrivée du premier Championnat du Monde de Formule 1 et c’est tout naturellement que Spa-Francorchamps accueille son premier Grand Prix cette même année. Le circuit sera retiré du calendrier en 1970 car déclaré trop dangereux par l’association des pilotes de Formule 1. La longueur du circuit est ainsi ramenée à 6,95 km et le tracé fait son retour en 1983. Réputé pour sa complexité, son héritage indissociable de l’histoire automobile et fortement apprécié par les pilotes, le circuit constitue toujours l’un des rendez-vous les plus précieux de la saison.

  • Grand Prix d'Italie

    Grand Prix d'Italie (02/09/2018)

    Grand Prix d'Italie

    Grand Prix d'Italie (02/09/2018)

    Le Grand Prix d’Italie est l’une des courses les plus anciennes du calendrier automobile. Il constituait déjà l’une des épreuves du premier championnat du monde de Formule 1 en 1950 et est la seule course, avec le Grand Prix de Grande-Bretagne, qui s’est déroulée tous les ans depuis cette date. Tous les Grands Prix d’Italie depuis 1950 se sont tenus à l’Autodromo Nazionale di Monza, sauf en 1980 où la course a été organisée sur le circuit d’Imola. Considéré par beaucoup comme le symbole de la Formule 1, le circuit de Monza n’est pas seulement un classique de la course automobile au passé prestigieux. Il vit aussi littéralement dans le cœur et l’âme des fans italiens qui l’appellent « La Pista Magica », la piste magique. 

    Les travaux du circuit démarrèrent en 1922 et furent terminés en moins de six mois. Après Brooklands au Royaume-Uni et Indianapolis aux États-Unis, ce circuit est devenu l’une des trois pistes permanentes existantes. Avec un ovale à virages relevés intégré au tracé, le circuit avait une longueur totale considérable de 10 kilomètres. Circuit le plus rapide du calendrier actuel de Formule 1, l’Autodromo Nazionale di Monza est aussi l’un des plus emblématiques. L’ancienne portion à virages relevés utilisée pour la dernière fois en Formule 1 en 1961 a été préservée en hommage aux pilotes des générations précédentes.

  • Grand Prix de Singapour

    Grand Prix de Singapour (16/09/2018)

    Grand Prix de Singapour

    Grand Prix de Singapour (16/09/2018)

    Annoncé en 2007 et organisé en 2008, le premier Grand Prix de Singapour fut la première épreuve nocturne et la première course urbaine en Asie de l’histoire de la Formule 1. Se déroulant sur 5,065 kilomètres de routes publiques dans la zone de Marina Bay, la course a recours à de puissants systèmes d’éclairage pour reproduire les conditions de jour et les protocoles de sécurité les plus exigeants garantissent la protection des pilotes et des spectateurs. Caractéristique unique de cette épreuve, la programmation nocturne du Grand Prix de Singapour coïncide avec des heures de courses adaptées à l'Europe.

    Cela permet non seulement aux amateurs de compétition automobile sur place et dans le monde de profiter du spectacle, mais supprime également l’effet du décalage horaire pour les équipes et les pilotes participant à l’événement. Les zones d’accueil du public, ainsi que les tribunes réparties autour de la piste peuvent accueillir plus de 80 000 spectateurs. Une zone de stands permanente dotée de paddocks de luxe se situe à côté du complexe Singapore Flyer.

  • Grand Prix de Russie

    Grand Prix de Russie (30/09/2018)

    Grand Prix de Russie

    Grand Prix de Russie (30/09/2018)

    Le circuit de Sotchi, situé sur le site de la Mer Noire du même nom, est la première installation construite spécialement pour la Formule 1 en Russie et a accueilli son premier Grand Prix en 2014. Placé au cœur des installations de l’impressionnant Parc Olympique de Sotchi, le circuit se déroule autour des bâtiments à l’architecture remarquable construits pour les Jeux.

    Long de 5,872 kilomètres, il offre un défi de taille aux écuries et aux pilotes. Les projets pour le premier Grand Prix de Russie ont commencé à prendre de l’importance en 2010 avec la construction de l’installation dont le design fut confié à Hermann Tilke. La largeur de la piste en elle-même passe de 13 mètres en son point le plus étroit à 15 mètres sur la ligne d’arrivée.

    La course, se déroulant dans le sens d’une aiguille d’une montre, comporte douze virages à droite et sept virages à gauche et inclut à la fois des portions à grande vitesse et des portions techniques. Sotchi a longtemps été la station la plus grande et la plus connue de Russie, mais c’est désormais aussi l’une des premières destinations sportives du pays. En 2015, la ville accueille son deuxième Grand Prix de Formule 1, après avoir accueilli l’an passé les 22ème Jeux olympiques d’Hiver et les 11ème Jeux paralympiques. Elle a également accueilli des matchs lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2018.

  • Grand Prix du Japon

    Grand Prix du Japon (07/10/2018)

    Grand Prix du Japon

    Grand Prix du Japon (07/10/2018)

    Organisé pour la première fois en 1976, le Grand Prix du Japon se déroula au Fuji Speedway et resta sur ce circuit l’année suivante avant d’être retiré du calendrier de Formule 1. De retour en 1987 à Suzuka, où il fut accueilli de façon exclusive pendant 20 ans, l’épreuve devint connue comme l’un des circuits les plus difficiles de la Formule 1. La compétition fut organisée de nouveau sur la piste redessinée de Fuji Speedway pour les saisons 2007 et 2008 avant de retrouver Suzuka en 2009, où elle se déroule désormais. Considéré par les pilotes et les écuries comme l’un des meilleurs circuits de Formule 1, Suzuka représente un énorme test pour les véhicules et l’habileté des pilotes. 

    Construite par Honda pour devenir son circuit de test privé en 1962, la piste a été dessinée par le Néerlandais John Hugenholz et possède également un parc à thème incluant la fameuse grande roue qui domine l’horizon. Suzuka comporte certains des virages les plus difficiles du monde. Le 130R à grande vitesse et le remarquable virage Spoon comptent parmi les préférés des pilotes. En outre, le tracé en 8 du circuit rend ce Grand Prix unique dans le calendrier. Nulle part ailleurs dans le monde les fans ne sont plus connaisseurs et enthousiastes qu’au Japon.