Baumbua Baumpflege : un poste de travail en altitude    

Avec sa société „Baumbua Baumpflege“, Sascha Reisch s'est spécialisé dans l'entretien des arbres. Une technique de grimpe de corde particulière qui lui permet de tailler ou de couper dans les endroits les plus étroits.

Les arboriculteurs grimpent toujours plus haut. 

Sascha Reisch n'a pas le vertige. C'est préférable, car le poste de travail de l'arboriculteur se trouve généralement dans les cimes des arbres de Munich. Pour cet amoureux de la nature, l'entretien des arbres est bien plus qu'un travail, c'est également une passion. Le respect de la nature et des arbres fait donc partie de sa philosophie d'entreprise. « Nous préservons ce qui nous préserve. En d'autres termes : Les arbres nous maintiennent en vie. Et nous essayons de conserver les arbres aussi longtemps que possible. » La technique de grimpe à double corde y contribue également. La corde double permet de réduire le poids et de soulager le corps lors du travail quotidien. « La communication et le travail d'équipe sont très importants dans l'escalade, parce qu'un grimpeur est dépendant de son binôme au sol – et inversement », explique Sascha. Autre avantage : « Un bon grimpeur coupe moins au niveau de l’arbre, parce qu'il sort de la ramure pour atteindre les branchages. »

Baumbua : l'entretien des arbres à 20 mètres au-dessus du sol.

 

Pour Sascha, son travail est un trait d'union entre les hommes et la nature. Il est de toute façon souvent entre deux chaises. Les uns veulent supprimer des arbres intacts sans raison valable. Les autres veulent conserver à tout prix des arbres qui représentent un danger pour leur environnement. Ce n'est pas une chose facile. Mais qu'est-ce qu'un bon arboriculteur ? « Le travail est bien fait quand on ne remarque pas que l'arbre a été taillé. » Lors de leur travail quotidien, les employés de Baumbua essaient continuellement de discuter avec les gens et de leur expliquer ce qu'ils font et pourquoi. « Mon objectif est de sensibiliser les personnes sur le thème des arbres. Particulièrement en zone urbaine, où il est très important de conserver les arbres aussi longtemps que possible. »

De paysagiste à arboriste. 

Lors de sa formation en tant que jardinier paysagiste, le munichois d'origine avait déjà développé son goût pour l'accrobranche, une pratique encore très mal connue à l'époque, basée sur la technique de grimpe à la corde. Avec son diplôme en poche, il s'est dirigé vers une entreprise spécialisée dans l'entretien des arbres. Dans cette entreprise, il s'est formé aux différentes techniques de grimpe et s'est perfectionné dans le domaine du contrôle des arbres. « J'ai remarqué que c'était vraiment mon truc, et donc j'ai continué. » En 2004, il a finalement franchi le pas de l'indépendance. Parallèlement au travail professionnel et sûr, il souhaite également grâce à son entreprise, développer une meilleure compréhension des arbres et de la nature. « En tant que travailleur indépendant, on est sans cesse confronté à de nouveaux défis – aussi bien humains qu'économiques – et à tout ce qu'on fait et qu'on accepte. C'est de là que découle notre propre philosophie. »

L'entretien parfait des arbres avec la flotte de véhicules de Mercedes-Benz.

 

Baumbua" est une société d'arboriculture de Munich. Le poste de travail : la cime des arbres à 20 m de haut. Pour l'entretien des arbres, l’entreprise doit pouvoir franchir tous les terrains, en toutes saisons. Pour cela, la société "Baumbua" mise sur une flotte de véhicules Mercedes-Benz. Que ce soit sur des terrains accidentés ou sur des routes étroites en pleine ville : avec le Sprinter et le Citan, la société "Baumbua" peut parfaitement réagir à toutes les demandes.  Découvrez comment les véhicules sont utilisés et pourquoi "Baumbua" les apprécie tellement.

 

4 Les conseils de Sascha pour bien s'occuper des arbres :

 

1. L'arbre approprié : il est nécessaire de réfléchir au type d'arbre que l'on souhaite planter et si les conditions sont appropriées (luminosité, sol, espace disponible).

 

2. L'emplacement adapté : avant de planter un arbre, il est nécessaire de prévoir la place dont aura besoin l'arbre lorsqu'il aura grandi. Pas trop près de la maison, du terrain du voisin ou de la rue.

 

3. Planification appropriée : Il est préférable d'anticiper, plutôt que d'attendre trop tard avant de tailler un arbre, et devoir alors couper excessivement.

 

4. Faire appel à des professionnels : pour tailler les arbres, ne pas faire appel au moins cher, mais à une entreprise spécialisée et expérimentée – c'est plus rentable dans la durée. Un arbre bien taillé est une source de joie permanente. Un arbre "mutilé" est un chantier permanent. S'il a été trop taillé, les dégâts sont irréparables.

Pour chaque terrain le véhicule optimal - grâce au Citan, à la Classe X et au Sprinter.

La flotte de véhicules de Baumbua se compose de Citan, Classe X et Sprinter sous forme de cabine double avec plateau. « En tant que société urbaine d'arboriculture, nous avons besoin de véhicules compacts et d'une transmission intégrale pour les tailles d'hiver ». Avec le Citan, nous effectuons les visites afin d'effectuer un contrôle visuel des arbres. « Le Citan est un petit véhicule compact qui nous permet de nous rendre facilement sur les chantiers, de nous faufiler facilement dans la circulation et de trouver facilement des places de stationnement. » Pour tirer des machines lourdes comme des broyeuses, l'équipe de Baumbua utilise la Classe X. De plus, avec la transmission intégrale, les arboriculteurs traversent également la neige et tous les terrains difficiles en hiver. « Le Sprinter est le véhicule classique des artisans, qui nous permet de transporter aussi bien le personnel que le matériel, d'avoir notre outillage avec nous tout en conservant une surface de chargement pour les banches, les produits broyés ou les machines ». Un circuit durable est important pour l'entreprise soucieuse de préserver l'environnement. Les branches tombées sont broyées directement sur place. Les produits broyés sont ensuite transportés dans une installation de biomasse qui génère à partir de ces derniers une nouvelle énergie, sous forme de courant ou du chauffage urbain.

Circuit durable.

Les produits broyés sont ensuite transportés dans une installation de biomasse qui génère à partir de ces derniers une nouvelle énergie.    

Photos :

Louis Cieplik, Fabian Freitag

Autres liens à découvrir :

Baumbua Baumpfleg - www.baumbua.de, @Facebook

Les modifications montrées ont été réalisées par des fournisseurs tiers indépendants. Les fournisseurs et les modifications n'ont pas été contrôlés par Mercedes-Benz. Les illustrations ne constituent donc pas une évaluation du fournisseur et/ou des modifications de la part de Mercedes-Benz.

Lorem Ipsum