Plongez dans l’histoire de cet utilitaire iconique.

En 2020, le Sprinter a fêté ses 25 ans.

Déjà plus d’un quart de siècle que le Mercedes-Benz Sprinter est apparu dans le paysage du transport commercial. Un peu plus de 25 ans au cours desquels il est devenu un acteur incontournable du monde de l’utilitaire. Jugez plutôt, sur cette période, quatre millions de Sprinter ont été vendus dans plus de 30 pays différents ! Mais si le Sprinter sort pour la première fois des chaînes de montages en 1995, son histoire débute bien plus tôt. À l’époque Mercedes-Benz Vans bénéficie déjà de plus de 40 ans d’expérience, les prédécesseurs du Sprinter étaient sur les routes depuis 1955 ! Les fourgons étaient jusqu’alors soit dérivés de camions soit de voitures particulières. Et ce depuis la fin du XIXe.

Le moment est venu de nous replonger dans le riche passé de Mercedes-Benz Vans et de son utilitaire emblématique, le Sprinter.

  L'évolution Mercedes-Benz Sprinter

  1. 1955
  2. 1995
  3. 2006
  4. 2018
  5. 2020
Une expertise en matière d’utilitaires depuis 1955.

Ces glorieux anciens furent à bien des égards les précurseurs de la première génération de Sprinter.

Le L319, premier fourgon Mercedes-Benz développé à part entière, est lancé en 1955. Son style rappelle celui des berlines Ponton de l’époque.
Il reprend d’ailleurs le moteur diesel de 43 chevaux de la 180 D.

En 1967 c’est au tour du T2 qui, produit pendant plus de 30 ans, révolutionnera le marché des fourgons grâce à la direction assistée, la boîte automatique et une isolation acoustique alors sans équivalent.

Enfin le T1, prédécesseur direct du Sprinter, est lancé en 1977, avec de nombreuses innovations : freins à disque à l’avant et plus tard la disponibilité de l’ABS et de la climatisation. Son succès ne se démentira pas et aujourd’hui encore on en rencontre convertis en camping-car ou food-truck.

Un utilitaire qui a marqué son temps.

C’est donc en 1995 que se déroule le lancement de la première génération de Sprinter. Ultramoderne, c’est le premier utilitaire à recevoir de série un système de freins antiblocage avec 4 freins à disque et à proposer l’airbag. Le Sprinter établit alors de nouvelles références en matière de sécurité, d’efficacité et de confort. « Le secret du succès du Sprinter est sa polyvalence, qui est notre priorité absolue à côté de l’accent mis sur la sécurité depuis son lancement en 1995 » déclare Norbert Kunz, responsable marketing du Sprinter. Effectivement, dès ses débuts le Sprinter se démarque de la concurrence par son extrême adaptabilité, il se décline alors en version châssis, plateau ou à benne, mais aussi en fourgon ou minibus. De quoi séduire de nombreux secteurs : bâtiment, commerce, transport de passagers… Et comme le précise Norbert Kunz : « Grâce à sa large gamme de variantes, il est également le premier choix lorsqu’il s’agit de solutions pour les carrossiers et aménageurs, dont les camping-caristes ». L’histoire ne fait alors que commencer.

Une 2ème génération sur-mesure.

Suite à son énorme succès, plus de 1,3 millions de ventes, Mercedes-Benz sort en 2006 la seconde génération de Sprinter. Plus complète, elle comprend encore plus de solutions sur-mesure, pour permettre aux utilisateurs de relever tous leurs défis logistiques.

Cette version propose une capacité de charge revue à la hausse et un tableau de bord plus ergonomique avec plus de rangements. Côté sécurité, sont proposés le correcteur de trajectoire ESP Adaptatif, un airbag thorax conducteur et passager et le système Parktronic.

« La sécurité est dans l’ADN de Mercedes et donc aussi dans celui du Sprinter. Tous les systèmes aident le conducteur dans la circulation urbaine comme sur les routes de campagne et les autoroutes. » précise Norbert Kunz.

Le facelift de 2013 le prouvera, en permettant au Sprinter de gagner de nouveaux équipements d’assistance directement issus des voitures Mercedes, tel que le Crosswind Assist, Collision Prevention, Blind Spot Assist…

3ème génération et connectivité intelligente.

Cette génération dévoilée en 2018 est révolutionnaire à bien des égards. Avec une connexion Internet, le système multimédia Intelligent MBUX, jusqu’alors réservé aux voitures, est disponible pour la première fois dans un utilitaire. Norbert Kunz nous le confirme, « le nouveau niveau de connectivité, notre système d’info-divertissement MBUX, qui est directement repris de la classe A dans notre nouveau Sprinter, est l’un de nos principaux points forts ». Cette connectivité à bord participe ainsi à l’incroyable essor du e-commerce. Et la mise à disposition des services Mercedes Pro Connect, permet de récupérer les informations du véhicule en temps réel (emplacement, niveau de carburant, dates du prochain entretien, etc.) Mercedes-Benz Vans passe ainsi du statut de constructeur à celui de fournisseur de solutions de mobilité globales. Enfin avec plus de 1700 variantes possibles, Sprinter reste fidèle à ce qui a fait son succès, comme le souligne justement Norbert Kunz : « La polyvalence ! Le Sprinter est facilement adaptable, dispose d’une capacité de charge élevée et s’adapte à toutes les entreprises.»

Un avenir électrique.

Aujourd’hui l’histoire du Sprinter se décline en électrique avec l’arrivée du nouvel eSprinter. Benjamin Kaelher, responsable eDrive@VANs nous en dit plus : « le principal avantage du eSprinter est qu’il n’y a pas de grandes différences avec un Sprinter thermique, technologie électrique exceptée. Si vous avez déjà conduit le Sprinter, passer à l’eSprinter est des plus facile. L’eSprinter combine 25 ans d’expérience du Sprinter avec notre toute nouvelle chaîne de traction électrique et il est construit sur la même chaîne de montage. ». Lancé en France en octobre 2020, l’eSprinter ouvre donc un nouveau chapitre de la riche saga de notre utilitaire emblématique. Un chapitre que nous vous invitons à découvrir ci-contre.

Lorem Ipsum